Qui sommes-nous ?

Un forum ouvert à la réflexion sur l’éthique = un Comité international de ICOM sur les dilemmes éthiques? 

Chaque jour, comme professionnels des musées, nous devons souvent faire face à des questions liées à l’éthique et à des défis sous bien des formes: les relations avec les visiteurs, les consultants et les collègues; la manipulation d’objets, les présentations et expositions ou encore les questions d’ordre économiques. De nombreux musées et professionnels des musées sont confrontés aux mêmes problèmes éthiques, en particulier comme acteurs de la société.

Nous voudrions lancer un nouveau Comité international de ICOM qui fonctionnerait comme un forum ouvert à tous les professionnels des musées et où ils pourront réfléchir, échanger et discuter des questions éthiques, et ainsi faire des choix plus conscients.

Le nouvel engagement des musées dans la société – dont le thème de la Journée des musées de cette année (2017) ” Musées et histoires douloureuses : dire l’indicible dans les musées » est un exemple – illustre bien le besoin d’un forum permanent ouvert à toutes sortes de réflexions sur la relation entre les musées et la société dont ils font partie

 

Nous avons besoin autant du Comité pour la déontologie (ETHCOM) que d’un Comité international

Depuis des dizaines d’années, le Comité pour la déontologie de l’ICOM (ETHCOM) se charge d’instaurer des règles pour la régulation des pratiques éthiques. Le Code de déontologie de l’ICOM pour les musées est maintenant une référence mondiale en ce qui concerne les pratiques éthiques.

Mais, alors que le Comité pour la déontologie établit des règles et s’occupe de cas qui se limitent à des considérations juridiques, compte un nombre limité de membres officiellement nommés et rend compte au Président / conseil d’administration , l’éthique est un sujet si large et si important qu’un forum ouvert aux membres de l’ICOM est aussi nécessaire pour échanger et développer des points de vues professionnels sur les défis éthiques, un forum qui auto-recrute et qui s’auto-régit, pour que tous les membres de l’ICOM aient un accès égal aux discussions.

Le Comité pour la déontologie (ETHCOM) et un comité international sur l’éthique auront des fonctions différentes en même temps qu’ils se compléteront l’un l’autre. Le comité international n’établira pas de règles, de jugements formels ou de déclarations officielles sur ce qui est juste ou non. Ceci devrait être spécifiquement indiqué dans le règlement de ce comité international d’éthique.

La création d’un nouveau comité international requière le soutien d’au moins 50 membres de l’ICOM provenant de 10 pays et 2 continents différents. La décision finale sera prise par le conseil d’administration.